Ave Maria de Roger

.

Roger Bourdon

Roger m’a contactée il y a quelques mois pour écrire la partition d’une de ses compositions.

Il est venu me voir et m’a jouée sa première création inspirée de ses premiers bals sur les bords de Marne avec sa femme, la Seine, les fiancés d’Auvergne et d’autres chansons encore.

Très organisé, il m’a montré ses classeurs de musiques à danser et donné texte et cassette de l’Ave Maria à écrire.

Une rencontre émouvante

Cette première rencontre était émouvante.

C’est que Roger, a durement travaillé comme mécanicien avec au secrétariat, sa femme qu’il chérissait. A sa retraite il s’est consacré à sa passion enfouie : la musique et s’est acheté un synthé. Le grand bonheur des dimanches, musiques et chansons pour faire danser les amis, la famille.

Son enthousiasme pour la musique, le témoignage de l’amour partagé avec sa femme qu’il a perdu il y a 2 ans étaient très touchants.

Une émotion partagée : « Vous ne pouvez imaginer le bonheur que vous m’apportez ! Vous me donnez… » de l’espace ! ? « Oui, de l’espace ! »

Une chose ne lui convenait pas, la dureté du toucher du piano… il fallait découvrir son synthétiseur. Un instrument enchâssé dans l’enveloppe d’un piano droit. Quelle astuce ! Ainsi, je découvrais ses talents de créateur et technicien.

C’est comme si l’amour de sa femme, leur passion commune de la danse et la musique maintenaient cet homme de 96 ans lucide et digne.

L’Ave Maria

Enfant de chœur dans sa jeunesse, Roger s’est marié à l’église du village.

Mais la religion, il était convenu de ne pas en parler.

Cependant cet Ave Maria resté secret durant des années semble bien inspiré !

Je vous invite à le découvrir dans un premier jet avec Roger à l’orgue et dans une version à la cithare que nous vous offrons à l’occasion de l’assomption de la Vierge Marie ce 15 août 2021.

Le concert

Dans cet élan, Roger a pensé offrir un après-midi musical sur l’orgue qu’il a installé il y a bien des années dans l’église de son village.

Il a rencontré Monsieur le Maire et son adjointe, heureux de percevoir le soutien pour son projet.

Ensemble, nous avons choisi un programme. Nous jouerons Roger et moi en alternance des œuvres de Bach, Haendel, Pachelbel, Trenet, Ferrat, Brel, Vangelis, Ferland… et pour la première fois en public, l’Ave Maria de Roger.

Rendez-vous dimanche 7 novembre 2021 à 15h

En l’église de Bueil, en Vallée d’Eure

Roger nous a quittés en 2023

Dans son église, ont résonné pour lui, pour sa famille, ses proches et les personnes qui ont pris soin de lui ces dernières années, son orgue et son chant :

Ave Maria, Divine Maria…

Montre nous le chemin du ciel.